ZICO Refuge d’oiseaux migrateurs de Saint-Augustin
Saint-Augustin, Québec
Résumé de Site
QC064 Latitude
Longitude
51,134° N
58,457° O
Altitude
Superficie
0 - 7 m
97,49 km²
Habitats:
arbustes ou brousailles, prairie naturelle, haute mer, terrain rocheux ou dénudé
Usages:
Conservation de la nature et recherche, Loisir et tourisme
Menaces potencielles ou existantes:
dérangement des oiseaux, loisir et tourisme
Catégorie: significative au niveau mondial: espèce(s) grégaire(s)
Status de protection: Refuge d'oiseaux migrateurs (fédéral)
Accès réservé pour les coordonnateurs des ZICO
Nom d'usager: Mot de passe:

Accès


Site mobile


Description du site
Le Refuge d'oiseaux migrateurs de Saint-Augustin, situé près du village de Saint-Augustin, sur la Côte-Nord, est un ensemble d'îles et de récifs étalés sur 5570 ha le long de la rive sud de l'île de la Grande Passe, sise dans la partie nord-est du golfe du Saint-Laurent. Environ une douzaine de ces îles mesurent plus de 1 km de long. La zone marine côtière et les affleurements rocheux composent la plus grande partie du paysage. Les arbustes et les plantes herbacées ne couvrent qu'environ 20 % du site.
Oiseaux
Le refuge héberge sept espèces d'oiseaux nicheurs, soit les Goélands argenté, à bec cerclé et marin, le Petit Pingouin, le Guillemot à miroir, l'Eider à duvet et la Sterne pierregarin. La majorité de ces espèces étaient présentes au moment où ont débuté les premiers recensements en 1925. Le nombre de Goélands argentés à cet endroit est significatif au niveau mondial avec 3107 couples recensés en 1988, ce qui représente plus de 2 % de la population nord-américaine pour cette espèce. Le Goéland argenté est l'espèce la plus commune à nicher à cet endroit et la seule à avoir connu une augmentation au niveau du nombre d'individus au cours des dernières années.

De 1935 à 1960, le nombre d'Eiders à duvet à ce site était significatif au niveau continental; les totaux rapportant entre 900 et 1500 individus au cours de cette période. Toutefois, à partir de 1977, la population de cette espèce s'est mise à décliner rapidement, et on ne comptait plus que 12 individus en 1988. Le Petit Pingouin, le Guillemot à miroir (10 oiseaux seulement en 1988, comparativement aux 182 présents en 1950), le Goéland à bec cerclé et le Goéland marin ont tous aussi connu une baisse de leur population. Au cours du dernier inventaire, qui a été effectué en 1988, 7580 oiseaux aquatiques ont été dénombrés à l'intérieur des limites du refuge.

Enfin, il est à noter que le Plongeon catmarin a déjà niché à ce site; un maximum de 22 individus ayant en effet été rapporté en 1940 et 1960, un nombre relativement élevé considérant que cette espèce n'est pas coloniale. Il est bon de souligner que la Sterne caspienne, une espèce en péril dans les provinces de l'Atlantique, a aussi probablement niché à cet endroit en 1976.




IBA Criteria
EspèceT | A | I Liens Date Saison Nombre G C N
Goéland argenté 1988 SU 6 214
Note: les espèces en gras dans ce tableau indiquent que le nombre maximum d'oiseaux à ce site excède au moins l'un des seuils de population (national, continental ou global). Il se peut que le site ne se qualifie pas à ce niveau de ZICO se nombre maximum correspondait à une observation exceptionnelle ou à une donnée historique.
 
Enjeux de conservation
Le site a été désigné Refuge d'oiseaux migrateurs. L'accès au site est restreint à certains moments de l'année dans le but de protéger les oiseaux nicheurs. À l'extérieur de ces périodes, le public peut y exercer des activités récréatives. Le dérangement créé par les activités récréatives peut s'avérer une menace pour les oiseaux.

Le programme des ZICO est une initiative de conservation internationale coordonnée par BirdLife International. Les co-partenaires canadiens du programme des ZICO sont Études d'Oiseaux Canada et Nature Canada.
   © Études d'Oiseaux Canada